Retour                                                                     Accéder à la page d'accueil

    tazenat1.jpg (13499 octets)

Le Gour de Tazenat, ce

volcan plein d'histoire

manzat-logo.jpg (5227 octets)

Séjour d'hommes célèbres

Situation
géographique

tazenat3.jpg (4115 octets)

Des sites traitant du volcanisme :

puy-lemptegy.gif (3818 octets)
Puy de Lemptegy

vulcania2.gif (2008 octets)
Vulcania

pigeonnier-taz.jpg (6442 octets)

Les liens :

Association vague

Puy de Dôme et volcanisme

Le jounal Le Monde interactif

La Chaîne des Puys

Dernier des volcans de la chaîne des Dômes, mais peut-être pas le dernier en date.

En effet des études précises et approfondies, notamment du professeur liégeois E. JUVIGNE, montrent que le gour de Tazenat est un volcan d'explosion de type MAAR (tout comme le Lac Pavin, le maar de Beaunit et le narse d'Espinasse) .

Il résulte de la rencontre du magma en fusion soit avec une nappe phréatique soit avec une rivière souterraine ou de surface et étant la cause de nombreuses explosions.

Son cratère subcirculaire de 900 m de diamètre est situé à l'intersection du ruisseau de Rochegude et d'une faille diamétrale qui dénivelle le socle de 80 m. Le ruisseau a fourni l'eau nécessaire aux explosions, puis assuré le remplissage du lac, actuellement profond de 68 m.

Les différents prélèvements de sédiments effectués par carottages en juillet 1993 d'une épaisseur d'environ 14 m au fond du lac laissent présager sa naissance il y a environ 30000 ans.

La détermination des grains de pollen contenus dans la vase a montré que sous 850 cm de profondeur, les seuls arbres qui vivaient dans la région étaient le bouleau et le pin.

Cette observation démontre qu'à cette époque le climat était donc beaucoup plus rude que de nos jours ; c'était la fin de la dernière période glaciaire. L'étude a permis au Professeur d'affirmer que le fond du lac n'avait pas la forme d'un entonnoir mais de cuvette dont le fond plat a un diamètre d'environ 400 m.

Il est alimenté par les eaux de ruissellement et les sources souterraines repérées par des vues aériennes et à l'infrarouge. Son évacuation se fait par sa partie ouest qui crée un ruisseau courant jusqu'à la Morge et le long duquel on ne comptait pas moins de 5 moulins dont 3 fonctionnent encore : moulin du compagnon, moulin des Palles et moulin des Desniers.

C'est une propriété privée mais la baignade est autorisée. 40 000 personnes par an viennent admirer sa splendeur et son
calme, se baignent et aussi font la randonnée autour du lac (1h30 environ).

            tazenat2.jpg (22706 octets)

Maupassant :
A la fin du XIXème siècle, Guy de Maupassant vint en cure à Chatel-Guyon et en profita pour visiter les alentours. En 1885, il séjourna au château de Rochegude proche du Gour de Tazenat. Fin 1886, "Mont-Oriol" paraissait en feuilleton dans le Gil Blas et l'année suivante chez Albin Michel. On peut y lire :

"...Christine, qui s'était levée, découvrit tout à coup, dans un vaste et profond cratère, un beau lac, frais et rond ainsi qu'une pièce d'argent. Les pentes rapides du mont, boisées à droite, et nus à gauche, tombaient dans l'eau qu'elles entouraient d'une haute enceinte régulière. Et cette eau calme, plate et luisante comme un métal, reflétait les arbres d'un côté, et, de l'autre, la côte aride, avec une netteté si parfaite qu'on ne distinguait point les bords et qu'on voyait seulement, dans cet immense entonnoir, où se mirait au centre le ciel bleu, un trou clair et sans fond qui semblait traverser la terre percée de part en part jusqu'à l'autre firmament."

(Maupassant, Mont-Oriol)

 

Alexandre Vialatte :
Cet écrivain qui obtint le prix des Volcans pour l'ensemble de son œuvre en 1958 aimait marcher, monter à cheval ou nager au Gour de Tazenat.

Il est situé en Auvergne (France), dans le Chaîne de Puys

      
 situ-tazenat3.jpeg (21272 octets)

  Comment s'y rendre?

Depuis Clermont-Ferrand, Riom :
direction Chatel-Guyon (D985)
puis Loubeyrat (D415).
Prendre ensuite la D78 direction Manzat puis la D227.
Après avoir passé le village de La Roche, parcourir 1,5 kms et prendre à droite direction Charbonnières-Les-Vieilles (D19).
parcourir ensuite 3 kms.

Depuis Moulins, Gannat :

direction Aigueperse (N9)
puis Combronde (D985 puis D923)
puis Charbonnières-Les-Vieilles (D19)
parcourir ensuite 2kms.

Depuis Guéret, Montluçon, Saint-Eloy-Les-Mines, Menat :

à Combronde suivre dir. Charbonnières-Les-Vieilles (D19)
parcourir ensuite 2kms.

Retour

WebScripts Annonceurs




Accueil - Message